Education et formation des jeunes

Tifawine intervient en organisant de multiples actions telles que la construction d’un centre culturel pour la formation et l’éducation des jeunes, les projets de soutien scolaire et diverses missions humanitaires à long terme. Nos missions ne sont pas un service « clés en main », la réussite des missions dépendent de la participation active de chaque bénévole.

Nous avons réalisés un recensement pour connaître le nombre d’enfants et adolescents du village qui sont scolarisés. Nous les avons divisé en quatre tranches d’âge correspondants aux différents niveaux (crèche, école, collège, lycée).

• Les enfants de 3 à 5 ans peuvent depuis 2007, suivre un enseignement dans le centre pour jeunes enfants. 56,3% des enfants de 3 à 5 ans y sont inscrits.
• Les enfants de 6 à 12 ans peuvent être scolarisés dans l’école du village. D’après le recensement, 90,9% des enfants du village y sont scolarisés.
• Les adolescents de 13 à 16 ans peuvent être scolarisés au collège de Tabant ou sont pour certains encore à l’école. Ils sont 52,9% des enfants de 13 à 16 ans à être scolarisés.
• Les adolescents de 17 à 20 ans peuvent être scolarisés au lycée de Tabant, certains sont toujours au collège, et trois sont en apprentissage. Ils sont 28,8 % de ces adolescents à toujours être scolarisés.
• Par ailleurs, seulement 6 jeunes garçons et 2 filles du village de 21 à 23 ans poursuivent des études supérieures à l’université à Beni Mellal ou Marrakech.

Tifaw

Le taux de scolarité pour les enfants de 6 à 12 ans est de 90,9%. C’est un chiffre plus que convenable . Nous pouvons cependant constater une baisse du taux de scolarité chez les garçons mais surtout chez les filles de 13 à 16 ans. Beaucoup ne poursuivent pas leurs études en allant au collège. Les raisons évoquées sont: la distance l’absence de transport collectif pour se rendre au collège de Tabant situé à 5km. et le besoin de main d’œuvre des parents pour le travail à la maison ou dans leurs parcelles.

La filière professionnelle n’est malheureusement pas très convoitée. Seulement trois adolescents suivent un apprentissage (deux en mécanique et un en menuiserie).